Málaga

Solaga se solidarise avec l’Ukraine

Politique mise à part, le conflit actuel en Ukraine provoque une crise humanitaire dévastatrice qui est tout simplement injustifiable. Depuis Solaga, nous tenons à exprimer nos sentiments de tristesse et de consternation face à la situation épouvantable à laquelle le peuple Ukrainien est soumis.

En tant que petite entreprise de location de vacances basée à Malaga, nous avons essayé ces derniers jours de trouver un moyen d’aider et de “faire notre part”, en nous posant une question que beaucoup à la maison se sont probablement posée ces derniers temps: que pouvons nous faire pour aider?

Soudain, la réponse à notre question est venue toute seule.

Notre petite part

Au cours des dernières semaines, nous avons reçu plusieurs clients d’Ukraine dans nos appartements, des personnes qui voyageaient simplement à travers le pays et qui se sont arrêtées à Malaga en vacances. En leur parlant, nous avons vite découvert leurs besoins les plus immédiats. Dans la plupart des cas, ces voyageurs Ukrainiens se sont retrouvés bloqués à Malaga du jour au lendemain et avaient simplement besoin de temps et d’espace pour réfléchir à ce qu’ils allaient faire dans la suite. On s’est vite rendu compte que ces familles avaient besoin d’un endroit où séjourner pour évaluer leurs options, et bien sûr à un coût minime. Inutile de dire que compte tenu du climat actuel dans leur pays, ils doivent être des plus prudents avec leur situation financière. Ce qui était également très important pour eux, c’était de retrouver le reste de leurs familles qu’ils avaient laissé derrière eux et, et dans de nombreux cas, de les aider à fuir le pays et de les amener ici à Malaga.

Nous avons donc décidé de contacter tous les propriétaires des appartements que nous gérons (nous agissons en tant qu’intermédiaire entre le propriétaire de l’appartement et les locataires), et leur avons demandé s’ils seraient prêts à aider en offrant des réductions à nos clients Ukrainiens et leurs familles qui avaient besoin d’aide.

Hébergement pour Ukrainiens

A notre grand étonnement, l’immense majorité des propriétaires d’appartements (pour ne pas dire tous) ont non seulement proposé des remises substantielles mais la plupart ont même proposé leur hébergement de manière complètement gratuite ! La réponse et la générosité de ces propriétaires ont été tout simplement écrasantes. Au moment où nous parlons, nous accueillons donc 4 différentes familles de réfugiés Ukrainiens qui, d’une manière ou d’une autre, se sont retrouvées à Malaga.

De notre côté, à Solaga, nous avons décidé de renoncer complètement à nos frais de commission et de nettoyage, offrant ainsi un hébergement gratuit à nos clients Ukrainiens et à leurs familles. Lorsque nous le pouvons, nous proposons également une assistance pour les traductions et tout autre soutien dont ils pourraient avoir besoin pendant leur séjour. C’est notre humble gage de solidarité avec le peuple Ukrainien.

La plupart de nos clients, leurs familles et amis resteront donc avec nous pendant les prochaines semaines jusqu’à ce qu’ils trouvent une solution à plus long terme.

De notre point de vue, cette terrible situation nous a appris une leçon précieuse dans la vie: dans les pires moments possibles, on peut toujours compter sur d’autres êtres humains pour aider d’une manière que l’on n’aurait jamais pu imaginer.

La solidarité dont nous avons été témoins ces derniers jours a contribué à restaurer un peu de foi en l’humanité, ce qui est malheureusement très, très nécessaire en ce moment.

Comment pouvez-vous aider les Ukrainiens?

Si vous êtes à Malaga et que vous souhaitez aider, de nombreuses organisations collectent des biens et de la nourriture pour l’Ukraine. Nous en avons rassemblé quelques-unes que vous pouvez consulter ici.

Si vous connaissez une famille Ukrainienne qui a besoin d’aide à Malaga, le gouvernement Andalou a mis à votre disposition un point de contact téléphonique unique : +34 690 15 64 30 où des bénévoles pourront vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.